Opération dents de sagesse : on vous dit tout

Opération dents de sagesse : on vous dit tout

Tout savoir sur la procédure d’extraction des dents de sagesse

L’opération des dents de sagesse fait partie des opérations dentaires les plus courantes : à partir de 20 ans, ces dents commencent à causer des douleurs et de l’inconfort, et une extraction est très souvent préconisée. Pour bénéficier des meilleurs soins dentaires et limiter tous les risques liés à cette chirurgie mineure, confiez votre opération à des chirurgiens-dentistes spécialisés sur Toulouse. Nous vous expliquons ici tout ce qu’il y a à savoir sur l’extraction des dents de sagesse !

Qu’est-ce qu’une dent de sagesse ?

Chez l’être humain, les dents de sagesse sont les dernières dents à faire leur apparition. Situées à l’arrière de la bouche, ces dents poussent en moyenne entre 16 et 25 ans. Elles sont au nombre de 4, en sachant que certaines personnes peuvent en avoir uniquement 2, 3 ou même aucune. En effet, de nombreux adolescents ne possèdent plus de dents de sagesse : avec l’évolution de l’espèce, la mâchoire raccourcit et ces dents disparaissent.

Où sont les dents de sagesse ?

Une opération des dents de sagesse consiste à retirer les troisièmes molaires situées au fond des arcades dentaires, derrière les molaires. Auparavant, elles avaient une fonction de mastication, notamment pour les aliments très durs comme des végétaux ou de la viande crue. À présent, puisque nous mangeons des aliments beaucoup plus simples à mastiquer, les deux premières molaires suffisent pour écraser les aliments.

Quelle est la taille d’une dent de sagesse ?

La taille d’une dent de sagesse est identique à celle d’une molaire classique, puisqu’elles avaient initialement la même fonction. Cependant, il arrive que la dent de sagesse pousse mal, ce qui la rend parfois en partie invisible à l’œil nu. Lorsque les dents de sagesse sont totalement sorties, utiles à la mastication et qu’elles peuvent être facilement nettoyées, elles peuvent être conservées. Cependant, 10 % seulement de la population répondent à ces critères.

Dents de sagesse : douleur & symptômes

Les principaux symptômes des dents de sagesse qui ont mal poussé (ce qui signifie donc qu’elles nécessitent d’être extraites) sont au nombre de 4 :

L’abcès avec gonflement : la joue est très gonflée, comme si le patient avait avalé une balle de tennis.

L’ulcère à la joue : le frottement de la dent de sagesse blesse les tissus mous aux alentours et la douleur survient lorsque le patient ouvre la bouche.

Les caries : les dents de sagesse sont plus compliquées à nettoyer, ce qui peut augmenter le risque de caries et d’

La gencive enflammée : une infection de la gencive peut arriver, liée à une très forte douleur avec une simple pression du doigt.

La douleur des dents de sagesse reste moindre si la dent a suffisamment d’espace pour pousser. Il faut bien nettoyer sa dent lorsqu’elle est en train d’émerger pour la garder en bonne santé. Cependant, si l’inconfort ou la douleur restent importants, il est possible que vous ayez besoin de procéder à une opération des dents de sagesse.

Pourquoi procéder à l’extraction des dents de sagesse ?

Une extraction des dents de sagesse peut être nécessaire pour éviter de nombreuses complications bucco-dentaires : elles peuvent se retrouver bloquées par d’autres molaires, ce qui occasionne des symptômes plus que désagréables.

Sans l’intervention d’un dentiste habilité, le patient peut souffrir de douleurs, de gênes à la mastication et d’inconfort. Pour installer un traitement Invisalign et réaligner ses dents, il peut également être nécessaire de faire de la place dans la mâchoire en enlevant les dents de sagesse.

À quel âge peut-on extraire les dents de sagesse ?

Quel est le meilleur âge pour l’opération des dents de sagesse ? Pour commencer, il faut déterminer si les dents sont bien sorties ou non : si elles le sont, alors elles ne posent pas particulièrement de problèmes. La question de l’âge du patient se pose en cas de dents de sagesse incluses, semi-incluses ou complètement éruptées. Dans le cas où l’extraction de la dent est nécessaire, l’âge idéal se trouve entre 18 et 20 ans. C’est le moment opportun pour minimiser les risques de la chirurgie, car les racines des dents de sagesse sont encore courtes et peu formées. De plus, la guérison est plus rapide grâce à une large capsule de tissus mous entourant la dent et un os plus tendre. Cependant, il reste tout à fait possible de réaliser une opération des dents de sagesse à tout âge si l’extraction est réalisée par un dentiste expérimenté.

Déroulé de l’opération des dents de sagesse

Il est possible de procéder à l’extraction des quatre dents de sagesse en une seule fois. La durée de l’opération varie en fonction du nombre de dents et de leur position, mais n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre praticien qui sera en mesure de vous renseigner. L’ablation des dents de sagesse est réalisée sous anesthésie locale, avec des risques peu nombreux. Le dentiste commence par dégager la gencive et l’os de la mâchoire pour libérer la dent à extraire. Il procède ensuite à l’extraction, puis nettoie et aseptise la plaie pour limiter l’infection. Enfin, le dentiste réalise ensuite des sutures résorbables si besoin, qui disparaîtront seules dans un délai de 3 semaines maximum. L’opération des dents de sagesse est totalement indolore. Pour les douleurs qui peuvent survenir dans les heures ou les jours suivants l’extraction, le praticien vous prescrira des anti-douleurs qui atténueront grandement l’inconfort. Après l’extraction, il est possible de mettre en place une prothèse dentaire ou un implant dentaire sous la supervision du même dentiste.

Le protocole du Dr Benichou

Avant toute intervention, une consultation clinique sera réalisée afin de pouvoir faire connaissance avec votre praticien et discuter avec lui de l’ensemble du déroulé de l’intervention.

Le jour de l’intervention, le Dr BENICHOU réalise une prise de sang afin d’extraire les plaquettes circulantes dans votre sang. Le « rôle » des plaquettes est d’assurer une cicatrisation optimale lors de traumatismes. Ainsi ces plaquettes seront injectées dans les zones opérées avant la fermeture des points de suture afin de stabiliser au maximum la cicatrisation et assurer un pouvoir de régénération optimal. Cette technique nous permet drastiquement de réduire les risques de sensations et d’infections post-opératoires.

Les risques de l’opération

Il existe de nombreux risques au fait de ne pas procéder à une opération des dents de sagesse lorsque c’est nécessaire :

La dent de sagesse est incluse : dans ce cas, les risques majeurs encourus par le patient sont la formation d’un kyste, une éruption ou une résorption de la racine voisine (la molaire).

La dent de sagesse est semi-incluse : on risque ici davantage l’infection bactérienne (gencive ou os), car les bactéries prolifèrent depuis la cavité L’espace est aussi plus difficile à nettoyer, il y a donc un risque de déchaussement de l’avant-dernière molaire. Enfin, il est possible de voir l’apparition d’une carie irréparable sous la gencive.

La dent de sagesse est en mauvaise position : une dent sortie en mauvaise position sera plus sujette aux caries. En poussant vers la joue, ce type de dent de sagesse peut également entraîner des ulcères. De plus, lorsque la dent n’est pas en occlusion vis-à-vis une autre dent, elle va continuer à pousser pour faciliter la mastication avec une autre dent. La dent de sagesse va alors finir par mordre la gencive de la mâchoire opposée. Toutes ces situations causent de la douleur au quotidien pour le patient.

L’après opération

Après l’opération des dents de sagesse, le dentiste vous mettra une compresse sur chaque site d’extraction pour limiter le saignement. Pendant 20 minutes, vous devrez garder la bouche fermée pour faciliter la formation de caillots sanguins. Avalez normalement votre salive et ne crachez pas. Reposez-vous et évitez tout exercice physique pendant 48h. Après la chirurgie, il faut également arrêter de fumer pendant un minimum de 3 à 4 jours pour éviter l’alvéolite. Pour prévenir le gonflement des joues caractéristiques à l’extraction des dents de sagesse, appliquez un sac de glace enrobé dans une serviette pendant 30 minutes après l’opération, puis régulièrement dans les premières 24h. Après ce délai, il faut arrêter pour ne pas ralentir le processus de guérison. Après quelques jours vous pourrez reprendre une vie totalement normale. Attendez la cicatrisation complète de vos dents si vous désirez procéder à un blanchiment dentaire ou un traitement Invisalign dans les semaines qui suivent.

Quand remanger après une extraction de dents de sagesse ?

Quand pourrez-vous reprendre une alimentation normale et que manger après l’opération dents de sagesse ? Après ce type de chirurgie dentaire mineure, voici nos conseils pour vous alimenter correctement lors de votre convalescence:

Une alimentation liquide dans les premières 24 heures : privilégiez tout ce qui est potages ou aliments très cuits passés au mixeur (légumes et viandes). Vous pouvez également manger des yaourts, des fromages crémeux, de la compote de fruits ou des boissons maison.

Une alimentation molle pendant les 3 premiers jours : dès que vos dents commencent à cicatriser, laissez-leur du repos en optant pour des aliments nécessitant peu de mastication comme des pâtes bien cuites, de la purée de légumes, des omelettes, de la soupe ou du poisson en vapeur.

Une alimentation normale ensuite : après cette première semaine, vous pourrez recommencer à manger normalement.

L’opération des dents de sagesse est un passage obligatoire pour de nombreuses personnes afin de préserver une bonne santé buccale. Les dentistes de notre cabinet de dentaire à Toulouse sauront vous faire bénéficier des meilleurs traitements pour une extraction sans douleur. Prenez rendez-vous pour une première consultation !